[FR] The FRench Community - La communauté francophone d'Ultimate Guitar

#1


Bonjour à tous

Je vous propose ici de parler du site, pour ceux qui ne sont pas anglophone. Vous pourrez parler de tout et spécifiquement des problèmes rencontré sur le site.
Je n'ai rien vus de semblable ici, donc après de nombreuse années ici je lance ce topic afin de s'entraider, attention, par pour y faire sa pub, mais plutôt pour échanger, poser une question etc... ou juste discuter.

Je suis Tab Modérateur ici depuis quelques années, je suis classé 5ème du site. Certain me connaisse déjà via feu mysongbook.com, ou je faisais la même chose, tabler et modérer. En tans que francophone, vous avez forcement ouvert un jour une de mes tabs ...

A bientôt

Newg
#2
Salut!


J'ai juste une question, Monsieur.


Pourquoi?


Merci.
Quote by zgr0826
My culture is worthless and absolutely inferior to the almighty Leaf.


Quote by JustRooster
I incurred the wrath of the Association of White Knights. Specifically the Parent's Basement branch of service.
#3
Straight from the rules:

English is the primary language on this forum
Please avoid using other languages. If you must post in another language, please provide translations so other users can understand your post.

There's no such thing; there never was. Where I am going you cannot follow me now.
#4
Baguette eating dickhead frogs
dirtbag ballet by the bins down the alley
as i walk through the chalet of the shadow of death
everything that you've come to expect


#8
croissant comme ci comme ca les miserables poisson boulangerie l'arc en ciel de gaulle maginot francais c'etait un rendezvous claude lelouch tour eiffel napoleon oui non s'il vous plait escargot
Quote by H4T3BR33D3R
Youre officially uber shit now.

Quote by StewieSwan
3d9310rd is far more upset than i 

Quote by Bladez22
I'm a moron tho apparently and everyone should listen to you oh wise pretentious one
#9
Quote by jrcsgtpeppers
There shall be a stop to this madness. The battle is not over. My tasty licks aren't going anywhere.

Quote by The_Blode
^ I've just realised if you say Simple Plan's 2011 effort "Get Your Heart On!" really fast in a Southern American accent, it sounds gross. . .like sexual gross!

Quote by Necroheadbanger
Hello.
I'm looking for professional bongo-ists and triangle-ists to make a Progressive Technical Brutal Death Metal band
(will be called AxOxJxLxAxIxVxXxUxWxZxQxUxRxWxGxJxSxAxLxKxMxNxHxUxGxAxAxWxVxCxBxZxVx)
(Don't even ask what it means)


https://soundcloud.com/95dank



#10
Quote by neidnarb11890
J'aime manger des croissants.


Le singe est sur la branche avec le président du Burundi.
Quote by JustRooster
That's a shamanic incantation of truth if I ever heard one.
Last edited by Aeolian Harmony at Jan 7, 2017,
#12
Voulez-vous coucher avec moi ce soir ?

This would actually be cool. I've wanted something like this to help me with writing in French, but I dunno how lax the mods are gonna be about it.
Free Ali
#15
On s'attend a ce que seuls les canadiens et les personnes utilisant des traducteurs soient ici hue hue hue
Quote by yellowfrizbee
What does a girl have to do to get it in the butt thats all I ever wanted from you. Why, Ace? Why? I clean my asshole every night hoping and wishing and it never happens.
Bitches be Crazy.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
#17
you must be newg here

Quote by Pastafarian96
I an evety characyer in this story
#18
Quote by █▐▌█▐▌


Je ne veux rien de plus que pour le bateau a chavirer lol

La musique francaise est putain de merde. Sauf pour la musique maison francaise qui est l'un des meilleurs
Quote by yellowfrizbee
What does a girl have to do to get it in the butt thats all I ever wanted from you. Why, Ace? Why? I clean my asshole every night hoping and wishing and it never happens.
Bitches be Crazy.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
#19
Quote by slapsymcdougal


That episode is so great in the French dub of Dexter's Lab since the premise is somewhat compromised.
There's no such thing; there never was. Where I am going you cannot follow me now.
#20


mugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmugmug
#21
Oui
Come back if you want to
And remember who you are
‘Cause there's nothing here for you my dear
And everything must pass
#23
Dans 'la maison
Come back if you want to
And remember who you are
‘Cause there's nothing here for you my dear
And everything must pass
#26
Suzanne et Joseph étaient nés dans les deux premières années de leur arrivée à la colonie. Après la naissance de Suzanne, la mère abandonna l’enseignement d’état. Elle ne donna plus que des leçons particulières de français. Son mari avait été nommé directeur d’une école indigène et, disaient-elle, ils avaient vécu très largement malgré la charge de leurs enfants. Ces années-là furent sans conteste les meilleures de sa vie, des années de bonheur. Du moins c’étaient ce qu’elle disait. Elle s’en souvenait comme d’une terre lointaine et rêvée, d’une île. Elle en parlait de moins en moins à mesure qu’elle vieillissait, mais quand elle en parlait c’était toujours avec le même acharnement. Alors, à chaque fois, elle découvrait pour eux de nouvelles perfections à cette perfection, une nouvelle qualité à son mari, un nouvel aspect de l’aisance qu’ils connaissaient alors, et qui tendaient à devenir une opulence dont Joseph et Suzanne doutaient un peu.

Contrairement à la musique, contrairement à la peinture, contrairement aussi au cinéma, la littérature peut ainsi absorber et digérer des quantités illimitées de dérision et d’humour. Les dangers qui la menacent aujourd’hui n’ont rien à voir avec ceux qui ont menacé, parfois détruit les autres arts; ils tiennent beacoup plus à l’accélération des perceptions et des sensations qui caractérise la logique de l’hypermarché. Un livre en effet ne peut être apprécié que lentement; il implique une réflexion (non surtout dans le sens d’effort intellectuel, mais dans celui de retour en arrière); il n’y a pas de lecture sans arrêt, sans mouvement inverse, sans relecture. Chose impossible et même absurde dans un monde où tout évolue, tout fluctue, où rien n’a de validité permanente: ni les règles, ni les choses, ni les êtres.

ha ha ha ha!